Adieu Suffragette, welcome to FEMEN : le nouveau féminisme..

Femen 1

Le Larousse propose comme définition du féminisme :

–         Mouvement militant pour l’amélioration du rôle et des droits de la femme dans la société

–         Attitude de quelqu’un qui vise à étendre ce rôle et ces droits des femmes

C’est-à-dire un mouvement dont les objectifs sont d’abolir les inégalités sociales, politiques, juridiques, économiques et culturelles dont les femmes sont victimes.

Il s’agit donc d’un mouvement militant pour l’amélioration des droits de la femme qui est notamment passé par le droit de disposer de son corps (Loi pour l’avortement, sur le viol …).

A l’époque des Suffragettes donc, il s’agissait du droit de votre des femmes.

Mouvement_feministe_1-

Si l’on comprend donc le féminisme comme un mouvement militant, il ne semble pas y avoir de problème à concevoir des hommes féministes. D’ailleurs, on a vu des hommes aussi défendre ces droits, plébisciter une égalité des sexes

Du moins, c’est ainsi que je comprends le féminisme, comme un mouvement pour l’égalité des sexes.

Egalité, principe que l’on retrouve dans la démocratie (tous égaux en droit) mais que l’on retrouve aussi dans la religion, pour ceux qui souhaitent s’y retrouver (tous égaux devant Dieu).

Pourtant l’égalité, ce n’est pas gagné.

Ainsi, j’ai pu lire dans un article : « Eric Fassin, prof agrégé de l’ENS, sociologue, membre du comité de direction de l’Institut Emilie-du-Châtelet, du conseil pédagogique du master Genre politique et sexualités de l’EHESS, et directeur de la collection Genre & Sexualités des éditions La Découverte :

« J’hésite toujours, en tant qu’homme, à m’autoriser de ce titre [de féministe] : il ne faudrait évidemment pas que, dans le féminisme aussi, les hommes prennent le pouvoir. »

Ce problème de l’homme féministe, je l’ai retrouvé dans une interview de la représentante des Femen France. Pas d’homme dans le mouvement. C’est un mouvement pour les femmes exclusivement composé de femmes. Et on veut l’égalité des sexes ? Et si les féministes commençaient à considérer l’homme comme leur égal ?

Et c’est là notamament que le « nouveau féminisme » des Femen me dérange.

Le nouveau féminisme c’est entre autre ceci : « La nudité, c’est la liberté » ou  « France, déshabille-toi ! » ….et j’aime pas beaucoup.

Génial ! Géant! Donc deux choses, premièrement pour être libre il faudrait que je me trimbale à poils et deuxième chose, elles m’ordonnent de me mettre à poils.

L’idée de se foutre à poils pour crier ses idées, je trouve que cela cantonne quand même la femme à son corps…

Et pour citer encore M.DURAS :

«  Je me méfie de toutes ces formes un  peu obtuses de militantisme qui ne conduisent pas toujours à une vraie émancipation féminine. […] Bien sûr, une femme consciente et informée est déjà en elle-même une femme politique : à condition qu’elle ne s’enferme pas dans un ghetto en faisant de son corps le lieu du martyr par excellence. »

Des femmes (et des hommes donc) se sont battus pour que la femme puisse disposer de son corps et maintenant, il faut que l’on soit nue et que l’on ne dispose plus de son corps, qu’on en laisse la propriété au « féminisme nouveau » ?

Le féminisme, nouvelle dictature ?

Et puis, l’idée de femme libérée, ça a déjà été fait….

Publicités

un petit mot? une bavouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s