Gueule de bois – Saoulée au FN.

election

Ce matin, je suis déprimée. Déprimée, en colère, énervée. Toutes ces choses en même temps. J’aurais pu tuer les copains qui n’ont pas voté, ici, à Limoges. Mais moi, non, plus, je n’ai pas voté, alors je ne peux que me taire.

Ce n’est pas que l’envie m’en manque, loin de là, mais avec mes déménagements c’est devenu difficile et je suis rattachée à un si petit bureau de vote, qu’au fond, chez moi, il s’agissait seulement de voter pour la dame qui tient le club de tennis ou le mec dissident de toutes les listes électorales, depuis ses 18 ans. Pas de parti et j’irais au second tour, car comme dans tous villages de campagne, chacun à son camps, chacun des candidats a ses voix mais jamais assez pour gagner au premier tour.

Mais, dans mon village, même si les candidats ont surement des sensibilités partisanes, il n’y a pas de partis car  » ce sont les vendus de Paris ». Et encore moins de FN, parce que pour les habitants de la première heure, nos petits vieux, il s’agit  » des vendus de Vichy ». C’est drôle tout de même de voir comment, mon petit village qui a grandi est resté un vieux village de campagne très égo-centré.

Alors ma tristesse vient de toutes les autres villes de France. Déprimée de voir que le FN, a souvent dépassé les 15%. Dépassée, je le suis aussi. Pourquoi ? Pour une sanction du gouvernement ? Mais quand on sanctionne le gouvernement socialiste, on vote UMP, non? Parce que quand on sanctionne le gouvernement UMP, on vote bien PS. Alors pourquoi le FN ? L’opposition, UMP, est insignifiante ? Les gens en ont marre de ces partis? Les gens sont perdus? Ou, les gens y croient, au FN ?

Et au fond, c’est ce doute qui me mine. Et si en vrai, les gens y croyaient au FN ? Et je suis triste, et j’ai les larmes aux yeux et je suis déçue.

Je pense à toutes les personnes comme moi, qui ont eu la chance de grandir dans deux cultures. Entre le pays de maman et celui de papa, celui des vacances et des oncles et tantes qui te gâtent et celui de l’école et de ton papy grimace. Et puis, je lis ça

 » Plus généralement la double nationalité ne sera plus autorisée en dehors des cas de double nationalité avec un autre pays de l’Union européenne ; les personnes concernées seront amenées à choisir entre les deux nationalités. »

Et je le prends comme un coup dans mon petit coeur naif. Choisir entre mes deux nationalités? Me diviser, couper ma personnalité, choisir entre mon père et ma mère ? Changer ce que je suis ? Mais, c’est inenvisageable. Je ne pourrais jamais choisir, Mme Le Pen. J’appartiens à ces deux cultures, et ce n’est pas pour autant que je n’aime pas la France.

Et je pense, à tous ces gens comme mon père qui y ont cru. Qui ont cru en la France, en Mitterrand à l’époque, en tous les citoyens français. Je pense à tous ces gens qui ont étudié, travaillé pour avoir le carte d’identité française. Je pense à ces gens qui ne conjuguent pas toujours le plus que parfait, mais qui ont tout abandonné pour venir construire ici, une vie, apporté leur projet, leurs idées. Et je le revois, à chaque élection, les yeux rivés sur l’écran en se demandant ce qui allait se passer. Et je le revois en 2002. Et je le vois, inquiet, avec maman.  Et je les revois se demander s’il ne faudrait pas envisager de quitter la France la tête haute plutôt que de voir mon père se faire jeter comme un malpropre. Parce qu’on abandonne pas sa famille, alors nous serions tous partis si le programme du FN aurait été appliqué cette année-là.

Et je pense, aux étrangers vivant en France légalement, travaillant, payant des impôts mais qui ne peuvent que contempler notre vie électorale. Et je leur présente mes excuses, moi, citoyenne française, de leur faire peur avec une telle montée du Front National. Et j’espère avec eux, qu’il s’agit seulement de la sanction du système.

Je ne veux pas croire que les français veulent quitter l’Union Européenne, ne veulent plus d’immigration, ne veulent pas de promesses intenables, de charabia populiste, ne veulent pas de ces personnes photographiés soutenant des membres du ku klux clan, ne veulent pas de ces personnes aux propos racistes et anti-sémite. Et quand on pense à la Mairie de Vitrolles, passée entre les mains des époux Mégret qui était lors devenu la commune la plus endettée de France.

Je repense à M.Copé, tellement mauvais dans l’opposition qu’il n’appelle pas à voter PS dans le cas où son candidat ne passe pas le second tour. A jouer avec les lignes, au fond, on se demande si UMP et FN aujourd’hui, ce n’est pas le même combat. Mais si tel est le projet de M.Copé, j’ose croire que les partisans UMP ne suivront pas tous sa voie.

Je me dis que non, le Français, ne veut pas de tout ça, parce qu’au fond, j’ai un peu d’espoir et je crois en la France.

Publicités

un petit mot? une bavouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s