La Trahison d’Einstein – Eric Emmanuel Schmitt

eeseinstein

Après une petite semaine de vacances, me revoilà avec une nouvelle lecture! Cette fois-ci, il s’agit de théâtre.

Une petite pièce sympa qui traite du dilemme d’Einstein entre pacifisme et bombe atomique avec beaucoup de légèreté.

Pour ce qui est du topic :

Einstein rencontre un vagabond avec lequel il se lie d’amitié et auquel il se confie. Ce vagabond va percevoir l’homme dans le génie et va le comprendre. Il va partager la douleur d’Einstein face à son dilemme.

Durant les rencontres entre Einstein et le vagabond, un agent du FBI tente de se renseigner sur les « réelles » intentions de l’Allemand.

Par certains dialogues, cette petite pièce fait penser au théâtre de Beckett. La gravité du sujet est contrebalancée par certains passages d’humour et l’amitié entre Einstein et le vagabond.

Les premiers dialogues résument totalement la pièce puisque le vagabond appelle Einstein  » Neinstein », il s’agit bel et bien de la négation du génie par l’homme.

Beaucoup de fluidité dans l’écriture et les dialogues. L’ancrage historique apporte beaucoup à la pièce.

Publicités

un petit mot? une bavouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s