SLOW life

Keep-calm-and-eat-whatever-you-want

Putain, je voulais pas… vraiment, je voulais rester en vacances. Ne pas taper sur le clavier et rester calme. Genre Zen de ouf et tout … mais non.

Mais quoi? Quelle est cette chose horrible qui me fait sortir de mes gonds? Actuellement, dans le titre, c’est « le slow life ». Genre le bonheur intérieur, écouter son corps, sa tête et se sentir bien. Grosse tendance, les magazines nous délivrent des trucs et astuces pour que nous soyons bien dans nos vies, pour avoir confiance en soi. C’est un peu comme être hippie mais avec une jupe de tailleur et une chemise blanche. Genre la hippie chic de la Défense.

Grosse tendance. Comme manger des légumes verts à quatre heures. Comme faire de la kapoera trois fois par semaine et partir en montagne « prendre l’air ».

Après nous avoir bourré de silicone, de parabènes, d’OGM et de Kardashian…les magazines, la société et la laitière du coin veulent nous vendre du « slow life », des graines, du bio, des régimes végan pour sauver la vache limousine de l’extermination, des jus de concombre au thé vert pour se détoxifier, faire du sport,  et se sentir douce et belle et saine.

OH LES GARS, LES MEUFS, on se fout de votre gueule.

Le slow life? Tout ralentir. Jusqu’à preuve du contraire pour pas mal de gens « le temps, c’est de l’argent » donc clairement l’idée émane de gens déconnectés du monde qui peuvent voir venir devant eux, des gens qui peuvent aller au marché en semaine, faire de la cuisine, ranger leur dressing, aller à la salle de sport, courir… le tout en allant se coucher tôt car « bien dormir, c’est la clé du bonheur intérieur. C’est comme boire beaucoup d’eau, c’est nécessaire pour notre équilibre. » Les mecs sortent du CELSA pour pondre ça, c’est fou.

Un jour,  ce serait quand même bien qu’on arrête de nous dicter notre mode de vie. Ce serait bien d’éviter d’entendre que nous sommes des assassins quand on mange un saucisson ( putain, en Haute-Vienne quoi !), ce serait pouvoir manger ce qu’on veut sans jugement, ce serait lire ce qu’on veut sans jugement, porter ce qu’on veut sans jugement…

Bref, amour sur vous

Publicités

un petit mot? une bavouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s