La Nuit Sacrée – Tahar Ben Jelloun

benjelCe roman est le premier que je lis de l’auteur… et surement pas le dernier..

On retrouve une certaine oralité, dont j’ai déjà parlé dans un article consacré à Nedjma de Kateb Yacine.

Dans ce roman, nous sommes vite perdus entre la réalité et le rêve.

La narratrice, après le décès de son père, fuit sa famille et cherche à conquérir son identité sexuelle.

En effet, la narratrice conte comment enfant son père s’était enfermé dans le mensonge  faisant passer sa fille pour fils. La narratrice nous conte comment tout au long de son parcours initiatique, elle reconquiert son identité, son honneur, son existence.

Le regard, plus explicitement la perception de soit par les autres, sont une pierre angulaire du roman.

Un roman d’une forte sensualité, d’une sexualité douce où l’on est happé par le conte pour ne plus savoir où l’on se trouve.Les mots jouent une mélodie captivant voire hypnotique ce qui accompagne très bien le contenu du récit. On perçoit la force et l’imaginaire des mots. L’invisible devient alors palpable et nous sommes alors définitivement ancrée dans le roman.

Après cette lecture, je pourrais imaginer les visages, la maison, les couleurs mais pas le visage de la narratrice qui reste une énigme.

Publicités

Un commentaire

un petit mot? une bavouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s