Cette nuit, je l’ai vue – Drago JANCAR

IMG_1451«  Veronika Zarnic est de ces femmes troublantes, insaisissables, de celles que l’on oublie pas. Sensuelle, excentrique, éprise de liberté, imprudente, elle forme avec son mari Léo, un couple bourgeois peu conventionnel aux heures sombres de la Seconde Guerre Mondiale tant leur indépendance d’esprit, leur refus des contraintes imposées par l’Histoire et leur douce folie contrastent avec le tragique de l’époque. Une nuit de janvier 1944, le couple disparaît dans de mystérieuses circonstances, laissant leur entourage en proie aux doutes. »

Le récit se présente en cinq parties dont chacune représente une des cinq voix : trois hommes et deux femmes. Ce sont cinq témoignages de vie en temps de guerre. Des témoignages qui dévoilent la relation de chacun avec Veronika, cette femme que chacun aimerait posséder, comprendre. Et c’est cet amour indicible, cet attrait systématique qui conduira le couple à sa disparition.

Une écriture polyphonique donc, bien menée, qui met en évidence la folie de la guerre. La folie d’une guerre qui n’a plus de sens pour chacun des personnages dont l’histoire personnelle se mêle à l’Histoire. Une guerre dans laquelle les gens qui veulent seulement vivre leur vie n’ont pas de place. On voit aussi les séquelles de la guerre,  » l’après » et la plaie béante causée notamment à l’est.

Ecrit avec justesse, sans jugement tranché. C’est un récit sur l »homme, sur sa détresse, sa faiblesse mais également sur sa place. C’est un récit où les sentiments ont un impact même infime sur l’Histoire. Une sorte d’effet papillon. On sent la détresse des personnages qui fait écho à celle ressentit par les hommes et les femmes qui ont combattu.

Les personnages ont une réelle consistance : ils sont créés avec un passé, une histoire et des regrets. Une écriture poétique avec euphémismes et métaphores qui rendent compte de la guerre avec un voile de douceur pour en montrer une horreur plus violente, tragique.

En bref, un beau roman.

Publicités

un petit mot? une bavouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s