Apocalypse Bébé, Virginie Despentes

IMG_3492[1]C’est lundi, que lisez-vous?

Comme je vous l’ai dit sur Insta, je suis en train de lire « Apocalypse Bébé » de Virginie Despentes…et je crois que je ne vais pas le terminer.

Pourtant, les « critiques » semblaient très prometteuses

« Virginie Despentes la scandaleuse s’impose comme la chef de file d’une génération gaiement libertaire et décomplexée » Marianne Payot, L’Express

 » Un ovni d’une richesse inouïe, à mi-chemin entre le polar et le road-movie, la satire dystopique et le thriller d’anticipation ». Augustin Trapenard, Elle.

« Une œuvre profondément jouissive Virginie Despentes dépiaute les âmes jusqu’à l’os. » Marianne

Je n’ai pas beaucoup avancé dans ma lecture, je trouve que c’est plat. C’est écrit pour faire beau, pour faire de jolies phrases, cela semble être une écriture « calculée ».

 » La Hyène a remisses  Ray-Ban, elle l’écoute immobile. La clf chargée, je la rejoins pour la lui rendre, elle me calcule à peine. Même à travers les verres fumés, on sent qu’elle dévore la fille des yeux. Je remercie Kromag et m’éclipse au plus vite. Sur le seuil, je me retourne et vois la Hyène se pencher lentement vers elle, l’interrompre au beau milieu d’une phrase pour l’embrasser. Seule sa tête s’est rapprochée de celle de l’autre, ses mains et ses bras ne bougent pas. Puis elle reprend sa position initiale. Elle ne sourit toujours pas, ça n’a pas l’air de faire partie de son répertoire. »

 » Pourtant la nostalgie me poignarde, avec la délicatesse sadique qui la caractérise ».

J’en parlais avec une copine (EH, si tu passes par là, des bisous!!) et nous étions d’accord pour ne pas comprendre pourquoi le monde s’emballait voire trouvait que l’oeuvre de Virginie Despentes  » de la comédie humaine du XXième siècle ». …

Je me souviens sur Canal +, l’emballement qu’il y avait autour d’elle… C’est d’ailleurs pour cela que j’ai eu envie de lire un de ses livres. Et comme je l’ai été avec La Nouvelle Vie d’Arsène Lupin, j’ai fini par être déçue.

Sur le plateau, tout le monde n’en pouvait plus parce que Virginie Despentes, c’est trash… Cela l’est sans plus… A croire que l’on vit dans une société réac’ et très balisée où un joint, un rail de poudre ou une histoire qui met en scène des lesbiennes ou quoi devient trash … Cela me faisait penser à ce que je n’avais pas aimé dans La Petite Barbare.

Une sorte de manque d’authenticité, de vrai, de réel. Je ne sais pas d’où cela vient mais cela me met mal à l’aise, je ne parviens pas à rentrer dans le roman…

Peut-être qu’en me forçant un peu, je continuerai ma lecture…et je changerai d’avis!

Et vous, qu’en avez-vous pensé?

Bon lundi!

Publicités

Un commentaire

un petit mot? une bavouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s