Comment tu parles de ton père, Joann SFAR

 » Papa est né l’année où tonton Adolf est devenu chancelier : 1933. C’est l’année où pour la première fois on a découvert le monstre du Loch Ness. C’est l’année, enfin, où sortait King Kong sur les écrans. Mon père, c’est pas rien. »

Monologue de pensées. C’est tellement plein de vie, tellement vivant alors que le sujet, c’est la mort. Tout bouge, tout avance, change, recul. C’est la vie. C’est drôle parce que tout est mort et les mots donnent une éternité à chacun des instants de vie qui sont racontés. Ordre, désordre. Cela nous est égale. C’est la tête, c’est la vie.

Des instants de vie qui deviennent universels pas en tant que tel mais pour leur valeur. La valeur du souvenir, la madeleine de Proust et toutes ces petites choses qui se sont évanouies dans le temps mais qui restent suspendues, à qui saura l’attraper.

Je me suis plongée dedans, je l’ai dévoré, conseillé. J’avais envie que cela ne se termine pas. J’ai vu le petit garçon de trois ans qui enlevait ses chaussettes et j’ai senti mes mains me brûler d’avoir tapé.

Et puis l’écriture?

Une succession de mots qui prennent leur sens sans air pompeux. Des mots de la vie de tous les jours qui ne cachent rien. Même le mot pute devient beau.

Et le dessin?

Et le dessin, partout. Et c’est beau.

 » Moi, si je veux être honnête, j’ai une colère que je ne sais pas contre qui diriger. Puisque papa n’y est pour rien, puisque papa a fait ce qu’il a pu et que Dieu n’existe pas. Mais il y a le dessin.
Je fais ce livre pour ne plus avoir de colère contre rien. [..] »

 

Comment tu parles de ton père
Albin Michel
15€

 

Publicités

un petit mot? une bavouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s