Le cimetière des rêves – Hanan El-cheikh

J’ai eu un petit passage à vide niveau lecture et puis surtout le concours/le déménagement et le quotidien qui a tout englouti.

Évidemment, c’est dans les mots de Hanan El Cheikh que je suis retombée dans la lecture.
Des univers dorés, sablés avec des femmes aux visages multiples. La femme fait corps avec son environnement et cache en elle des tourbillons, une vie intérieure intense. Si intense! En dialogue permanent avec ses désirs, elle tend à l’indépendance. Entre tradition et modernité, c’est une troisième voie pour un chemin de liberté. Être soi ou folle. Qu’est-ce que la folie? Se plier aux désirs du monde qui entoure ces femmes ou faire jaillir cet être englouti ?

Les mots d’Hanan El Cheikh sont puissants, et portent les maux de génération de femmes. Une énérgie créative, réaliste, poétique et bien plus politique que l’on ne peut le penser.

Une femme qui ne cesse de me séduire dans son univers, son écriture, dans cette poésie propre à ses récits.

 

Publicités

un petit mot? une bavouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s