Bribes de vie

L’aventure

Qui n’a pas rêvé d’une vie trépidante? Qui n’a pas rêvé d’être engourdi par le sentiment d’excitation grandiose mêlé à la peur de celui qui découvre? Qui n’a jamais voulu se dire que sa vie est une formidable expédition ?
Et puis, on se retrouve affalé sur son canapé devant Netflix. C’était moi, ça. Je rêvais en grand et je me cachais sous ma couette avec mon café brûlant.

Récemment, j’ai lu ces quelques lignes

L’aventure, c’est avant tout l’acceptation de l’incertitude et une longue persévérance, la lutte contre la tentation de l’abandon ou le repli sur l’échec. C’est une part de renoncement au confort sécurisé. Un confort qui retient comme une ancre flottante et se paye par des regrets sourds, des frustrations d’envies restées dans le placard.
Dans le monde contemporain, où l’on est ligoté par la précaution, fragilisé par l’obsession de la sécurité, sortir de la cohorte devient de plus en plus difficile à concevoir.

Inventer sa vie, Jean-Louis Etienne

 

Il y a eu comme un déclic, un déclic qui s’était amorcé quelques semaines plus tôt avant mon vol pour la Corse, lors d’une discussion avec une amie. Mais l’assimilation met plus de temps.
Alors, j’ai eu à nouveau envie d’écrire. Envie de cette aventure là, la mienne. A l’évidence, que je le veuille ou non, « sortir de la cohorte« , c’est quelque chose de commun chez moi, alors autant en faire quelque chose.

J’ai donc fait le pari de l’incertitude. Le pari de la vulnérabilité. Moi, la control-freak, j’ai fait le pari de cesser de choisir la sécurité, j’ai choisi d’abandonner la peur.

Et si je perds? Si je me trompe? Et bien, les choses ne s’arrêteront pas, le mouvement de la vie ne s’arrêtera pas. On apprendra différemment, on trouvera d’autres chemins, on prendra de nouvelles routes. Finalement, accepter l’incertitude, c’est se donner la chance d’avancer différemment, c’est prendre un autre chemin. Un chemin unique.

Evidemment, cela ne s’est pas fait en une fois. Evidemment, il y a eu des étapes et des crises d’angoisse terribles. Evidemment, il y a eu toutes ces choses mais il y a eu l’écriture, la surprise et encore une montagne de bienveillance.
Alors à nouveau, je vais écrire. Ecrire sur la vie, sur mes lectures. Ecrire mes poèmes, écrire toujours et encore.

Ecrire, c’est mon aventure et je ne peux qu’avoir une pensée pour Cristina.

Bon weekend.

Publicités

un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s