Bribes de vie

Zèbres, multipotentiels, HP, EIP, pensée en arborescence, le mec debout sur sa chaise, la nana dans la lune au fond à droite et autres surnoms

Ah le sujet. Je ravale vingt-huit fois ma salive. Peut-être vingt-neuf. Ce n’est pas évident.

  • Mais de quoi parle-t-on ?

Beaucoup de mots, de terminologies pour parler de personne semblables qui ne le sont pas véritablement.

« Pour faire court », on parle de personnes qui explorent tout, qui ont une certaine soif d’apprendre. De personnes qui s’ennuient rapidement, qui font mille choses à la fois. De personnes qui veulent tout faire et qui ont du mal à avoir « une vocation ». De personne qui ont une mémoire impressionnante, qui ont une grande capacité d’analyse.

De personnes qui sont intègres et qui vivent mal l’injustice, ne le tolère pas. De personnes qui ont une très grande sensibilité dite hypersensibilité, qui perçoivent les choses de façon intuitives – un peu comme un super pouvoir magique mais qui n’est en fait que le résultat de connexions neurologiques faites différemment -, qui ont des ouragans d’émotions, qui bouillonnent constamment.

Une personne comme mes frères ou ma sœur. Une personne qui réinvente le concept de vie en un claquement de doigt avec le sourire sans ne sembler jamais fatigué. Épuisé, oui. Fatigué, non. Le concept de la mesure n’est pas véritablement acquis.

  • Présenté comme ça, il faut avouer que ça à l’air assez cool. 

Dans la vie, cela donne souvent des personnes en décalage qui souffrent de ne pas trouver leur place ou qui se sentent isolés, « bizarres ». Bref, pas véritablement en adéquation avec le monde autour d’eux. Des personnes qui ont ce côté un peu « ouragan » dans nos vies, celles qui touchent à tout et souvent avec succès (ce qui peut être très énervant, soyons honnêtes), quand elles ne se sont pas lassées. Des personnes qui doutent constamment, qui s’interrogent sur des choses improbables et qui en font une fixette avant de croiser un papillon.

C’est cool, oui, parce que ce sont des personnes d’une grande richesse et avec qui on s’ennuie rarement mais c’est lourd. Souvent taxée de « folle », « d’instable » ou autres adjectifs ce sont aussi des personnes fragiles. Je pense à ma copine L. pour qui ce n’est pas toujours simple de se battre contre ces étiquettes. La vie est, pour elle, une succession de combats et de défis.

Les profils étant variés, les personnes ne sont pas toujours diagnostiquées – comme s’il s’agissait d’une maladie. Lorsqu’elles arrivent à faire de leur différence de fonctionnement une force, tout va bien. Sinon, les choses se compliquent un peu car il est difficile de rentrer dans une case, de se définir par rapport aux attentes de la société. Ce qui peut générer un certain mal être, accentué notamment par leur hypersensibilité.

C’est devenu un cliché scolaire mais souvent on retrouve ces profils atypiques dans les élèves décrocheurs, turbulents, explosifs…parce qu’il faut bien que ce bouillonnement s’exprime.

  • Comment je me suis penchée sur la question?

Au regard des personnalités de la fratrie, c’était difficile d’ignorer le sujet. Mais on ne l’explorait pas, on s’en tamponnait royalement. L’an dernier, alors que je faisais ma rentrée de prof dans un nouvel établissement, ça a matché au premier coup d’œil avec une collègue. A force de café et de bières, on s’est mise à discuter de ce sujet. Plus honnêtement, elle m’a agressée :

 » Bah ça va, toi aussi, tu en es une ».
Moi aussi j’en suis une quoi? Une prof? C’est effectivement le cas. Elle voulait dire une HP, comme elle.
J’ai dit « non ».

Je connais le sujet, je bosse dessus, j’accompagne mes élèves avec des profils particuliers depuis plusieurs années maintenant, mais moi, non. Je suis juste un peu « artiste » comme disent mes parents, un peu comme la famille.

Et puis, le terme de précoce est arrivé dans ma vie pour parler de l’Enfant. Déjà, je n’aime pas ce mot. Il est moche, il est court et ses sonorités sont dures. Alors, là aussi, je dis non. Je dis mille fois non. L’Enfant est petit, l’Enfant se développe, l’Enfant imite et surtout l’Enfant doit déjà faire preuve d’une grande adaptabilité au regard de son mode de vie (parents séparés depuis genre toujours ndlr).

Mais du coup, la question s’installe. Surtout que c’est pratique parce que ça expliquerait tout un tas de choses. Genre mon parcours universitaire. Mon concours et le tas de trucs que je traîne avec moi chez la psy de façon très régulière. Du coup, je lui en ai parlé à elle. Au cas où ce serait son boulot, quoi. Elle m’a dit qu’il était impossible de passer à côté de mon hypersensibilité ou de ma pensée en arborescence. Et puis, j’ai refusé d’aller plus loin dans le diagnostic. Chez moi, on s’en tamponne royalement. Cela ne m’avancerait pas véritablement et je refuse les étiquettes. Derrière moi, il y a l’Enfant et je ne veux pas qu’elle grandisse avec ces termes dans la tête. Grenouille, Loup, bleu et chocolat sont remarquables et bien installés dans sa tête, je ne voudrais pas les déloger.

D’après la psy et ma collègue, c’est dommage de ne pas aller plus loin dans « qui je suis ». D’après moi, à mon âge comprendre que pleurer devant n’importe quel film est seulement l’expression de mon hypersensibilité et que je n’y couperai jamais, ça me suffit.

Fin de l’histoire.

Publicités

1 réflexion au sujet de “Zèbres, multipotentiels, HP, EIP, pensée en arborescence, le mec debout sur sa chaise, la nana dans la lune au fond à droite et autres surnoms”

  1. Bonjour,

    Je lis mon histoire… Sauf que j’ai passé le test pour ma part. Et que je veux que l’Enfant (oui, tout pareil, mon questionnement est venu par le biais de mon enfant) le passera aussi. Oh pas pour lui coller une étiquette, mais pour qu’il sache qu’il est aussi bien que les autres et que s’il se trouve en difficulté, je veux qu’il sache pourquoi et qu’il puisse chercher les outils pour le « comment ».
    Bien sûr ce n’est que mon point de vue, et le tiens me paraît très pertinent également, c’est seulement qu’il me semble que ça ne fonctionnerait pas chez moi, je ne peux pas supporter de ne pas savoir, de ne pas avoir de certitude 🙂

    Bonne journée.

un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s